Les 3 avantages des LEDs pour l’éclairage des parkings et stationnements

Parking lightingL’éclairage des parkings et stationnements concerne d’une part l’éclairage extérieur et l’éclairage intérieur, ce dernier étant généralement réalisé avec des luminaires placés au plafond, suspendus ou encastrés au plafond, généralement pour éclairer les véhicules et les piétons.
Les éclairages et luminaires de parkings traditionnels, généralement de type HID (lumières à décharge à forte intensité, connues sous l’acronyme en anglais HID), ne sont pas la solution la plus efficace pour votre installation. Dans cet article, nous allons examiner les trois avantages que représentent les LEDs par rapport aux lumaires HID.

Technologie LED

Les diodes électroluminescentes (LED) génèrent et distribuent la lumière différemment des luminaires du type HID. Les LEDs génèrent de la lumière via un semi-conducteur, contrairement aux lampes HID, qui produisent la lumière directement depuis l’électricité.  En outre, ils distribuent la lumière en utilisant plusieurs diodes et optiques individuelles, contrairement  à une seule ampoule et des réflecteurs à l’intérieur de l’appareil pour les lampes HID. Grace à la technologie LED, la lumière est plus uniformément répartie sur la surface prévue, tout en consommant beaucoup moins d’énergie.
Lire la suite

Qu’est-ce qu’un lux? Comment mesure t-on le flux lumineux ?

luxC’est par le raisonnement et l’utilisation des mathématiques que l’homme a pu conceptualiser certains effets de la lumière produits par la nature ou par des sources lumineuses artificielles. Un exemple est l’interprétation et l’explication du phénomène qui se produit quand un certain flux de lumière touche une surface.

Pour comprendre ce processus, il est nécessaire de prendre en considération trois concepts: l’éclairement, la lumière (lm) et le lux (lx). Le premier est considéré comme le flux lumineux qui affecte une certaine zone; En d’autres termes, quelle quantité de lumière provient d’une source de lumière sur une surface?

Pour connaître la réponse, on pourra imaginer un processus d’éclairage dans lequel une source lumineuse émet une certaine quantité de lumière; Selon le système international de mesure, le flux d’éclairage émis peut être mesuré à partir de lumens (lm). Plus le nombre de lm est élevé, plus l’intensité d’éclairage fournie par la source est élevée.

Un nombre de Lux indique le flux lumineux reçu par unité de surface.

Lorsque la lumière émise atteint une zone spécifique, le terme lux (lx) apparaît. C’est une unité de mesure équivalente à un lumen / m² et avec laquelle il est possible de calculer combien l’éclairage affecte une zone donnée. Cependant, afin d’évaluer la quantité de lumière, il est nécessaire de prendre en compte des aspects tels que les dimensions de l’espace, la hauteur du luminaire et sa distance à la surface cible, ainsi que les données photométriques des lampes et leur quantité.

Il est à noter que si la source de lumière est proche de la zone cible, il y aura plus de luxs, mais si elle est loin, il y en aura moins. Par exemple, un luminaire émet deux mille lumens sur une surface d’un mètre carré, de cette façon on aura deux mille lux émis sur cette zone, ce qui représente beaucoup de lumière. En revanche, si la même quantité de lumière est utilisée sur une zone de 20 mètres carrés, l’éclairement de cet endroit est seulement de 200 lux, c’est-à-dire moins de lumière.

Pour atteindre un équilibre lumineux, on pourra utiliser des moyens, des techniques et des logiciels pour le calculer. En outre, les aspects esthétiques et fonctionnels doivent être envisagés en fonction de l’utilisation de chaque zone à éclairer. L’utilisation de luxmètres permet d’obtenir un niveau d’éclairement optimal.