L’éclairage des monuments

L’éclairage des monuments emblématiques permet  de magnifier les symboles de l’histoire et de la culture dans les villes et les paysages ruraux.  De nombreux monuments rendant gloire à des personnages historiques ou commémorant des événements importants sont souvent  érigés  sur les voies et places publiques ou dans les parcs,  placés stratégiquement au bout d’un axe ou au centre d’un carrefour pour attirer l’attention.  L’illumination nocturne de monuments et ouvrages d’art permet à la fois de créer des points d’orientation repérables de loin et de mettre en lumière l’histoire et la culture d’un lieu.

Dans un paysage rural dont la luminosité ambiante est réduite, de faibles niveaux d’éclairement sont suffisants pour illuminer un  édifice. En revanche dans un environnement urbain plus lumineux, il faudra une `niveau d’éclairement plus élevé pour créer un effet de contraste suffisant. Un niveau d’éclairement très légèrement supérieur suffira souvent pour donner aux édifices significatifs un impact intense à distance. Cependant, à mesure que l’on se rapproche du bâtiment, l’illumination se  focalise sur des éléments de détail tels que des bas-reliefs  ou des inscriptions. Puisque l’illumination de ces éléments ne nécessite pas qu’ils soient vus de loin, ils peuvent se contenter de niveaux d’éclairement nettement inférieurs. En outre, un niveau de luminosité trop intense pourrait éblouir et être perçu comme gênant.

Les alternatives pour la conception d’éclairage des monuments  peuvent aller d’un éclairage homogène et subtil (par exemple, pour les places des villes la nuit) à des solutions d’éclairage temporaires et impactantes pour des évènements festifs. Pour choisir la solution d’éclairage la plus adaptée, l’histoire et l’utilisation du monument jouent un rôle crucial. Les monuments qui commémorent des évènements tragiques et douloureux et servent de lieu de recueillement doivent utiliser une conception de l’éclairage différenciée pour mettre respectueusement en valeur l’histoire et offrir au visiteur une atmosphère propice au recueillement. Il faut absolument éviter un éclairage uniforme avec des niveaux élevés d’éclairement pouvant provoquer l’éblouissement. On préfèrera une solution d’éclairage avec un design discret et des luminaires agencés de manière à s’intégrer harmonieusement dans la structure du lieu. Les monuments qui commémorent  des événements glorieux et incarnent la fierté nationale permettent une approche différente de l’éclairage. L’illumination permet de mettre en scène l’histoire avec un effet théâtral. L’importance et la grandeur du monument peuvent être traduites à travers la luminosité, le contraste et la couleur. Les monuments historiques et culturels peuvent ainsi être associés au cœur de la cité, de jour comme de nuit, et servir de décor pour les concerts et autres manifestations festives, en intégrant l’histoire à la vie des habitants. Dans tous les cas de monuments historiques, un traitement respectueux de l’histoire s’impose  forcément dans la conception de l’éclairage: il place d’abord l’éclairage au service du monument plutôt qu’au service d’une mise en scène.  Les designers spécialistes de l’illumination simulent des calculs d’éclairage avec des luminaires virtuels pour travailler afin d’adapter la direction et la puissance des luminaires. Le choix de luminaires homogènes simplifie la maintenance de l’installation et permet de d’assurer une qualité constante de l’éclairage. Les monuments culturels constituent des lieux avec une atmosphère unique pour organiser festivals et concerts (arènes, églises, ruines historiques…)

Les éléments sculptés comme les statues ont un rôle important dans le langage pictural des monuments en référence aux personnes ou aux événements commémorés.  Lorsque  la lumière doit façonner le monument la nuit, ce sont la direction et l’angle d’incidence la lumière qui sont primordiaux. Un éclairage frontal, faisant coïncider la direction de la lumière avec la direction du regard produira un faible effet de relief. Les ombres seront à peine perceptibles et les éléments en relief  paraîtront plats. Inversement, une lumière latérale produira des contrastes forts entre ombre et lumière avec un effet tridimensionnel important pour le public. Une lumière au zénith pour lequel la lumière est  à la verticale, met l’accent sur les parties supérieures de la sculpture, mais provoque souvent  l’effacement des côtés qui  disparaissent dans l’obscurité. Le rétro-éclairage avec un luminaire placé derrière l’objet dessine une ombre, faisant apparaitre l’objet comme une silhouette sombre auréolé d’une lumière soulignant les contours. L’éclairage au sol des statues donne souvent un effet  artificiel car la direction de l’éclairage s’oppose à celle de la lumière du jour.

Les luminaires adaptés pour éclairer les monuments emblématiques comprennent des projecteurs et des luminaires pour l’extérieur. Deux démarches sont possibles pour l’installation des luminaires : éclairage intégré ou éclairage autonome. L’éclairage intégré, dans le sol ou dans les murs, met en valeur le paysage et l’architecture. L’accent est mis sur la lumière et non sur les luminaires.

En revanche, avec l’éclairage autonome, tels que les luminaires installés sur la surface du  bâtiment ceux-ci se convertissent en un élément architectural à part entière. Les monuments existants requièrent le plus souvent un éclairage intégré, en conformité avec les normes d’urbanisme et attirant l’attention sur l’édifice. Si les luminaires doivent être installés comme des éléments autonomes à côté du monument, les dispositifs d’éclairage avec un design le plus discret possible sont recommandés. Le fait d’avoir un éclairage intégré ou autonome ne conditionne pas le choix de la technologie d’éclairage.

Les critères de sélection des luminaires comprennent la distribution de lumière, le confort visuel, la flexibilité, les options pour les accessoires et le choix des lampes. Une technologie d’éclairage précise améliore le rendement lumineux et évite à la fois la déperdition de lumière  et la pollution lumineuse. On peut obtenir un bon confort visuel en sélectionnant des luminaires qui réduisent les risques d’éblouissement,  grâce à un écran spécifique et qui empêchent une vision frontale de la lampe. Des axes flexibles de rotation et d’inclinaison permettent aux luminaires de cibler le flux lumineux. Les câbles placés à l’intérieur des luminaires vont augmenter la durabilité et réduire le risque de vandalisme dans les espaces publics. Des options variées de montage sur rails offrent différentes options pour le positionnement des luminaires. Il est absolument impératif que les luminaires en extérieur satisfassent aux exigences générales de sécurité et possèdent un marquage de protection adéquat. L’indice de protection IP  indique le degré de protection contre les impacts, la poussière et l’humidité. Les luminaires certifiés IP65 sont protégés contre la poussière, les projections d’eau et sont donc étanches. L’indice de protection IP67 offre une protection contre les conséquences d’une immersion temporaire, comme par exemple en cas de fortes pluies ou d’inondations. L’indice de protection IP68 garantit une résistance à une immersion continue jusqu’à une profondeur maximale de trois mètres. Pour l’éclairage extérieur économique, trois types de lampes sont principalement utilisés. Les lampes à décharge haute pression sont utilisées lorsqu’un flux lumineux très élevé, économique et brillant est nécessaire. Les lampes fluorescentes, avec leur lumière diffuse, sont davantage utilisées plus pour l’éclairage des voies d’accès. Les LED se développent  car elles offrent  une durée de vie exceptionnelle et des dimensions très compactes. Leur longue durée de vie est particulièrement intéressante pour les emplacements de montage qui sont difficiles d’accès pour l’entretien.