Certifications des luminaires destinés aux zones à risque d’explosion

Jusqu’à récemment, les fabricants d’équipements électriques destinés aux zones explosibles devaient concevoir des équipements respectant les normes nationales de chaque pays dans lequel ils souhaitaient commercialiser leurs équipements. Aujourd’hui, un fabricant peut s’adresser à un organisme de certification pour obtenir un label qui sera reconnu internationalement. Toutefois, des différences subsistent entre les certifications existentes. A titre d’exemple, le marquage ATEX (Atmosphère Explosible) est une norme obligatoire en vigueur dans l’Union européenne. IECEx est en revanche une certification mondiale qui est volontaire et ouverte à tous les pays.

Les équipements destinés à être utilisés dans des zones à risque d’explosion doivent être certifiés conformes aux normes nationales du pays concerné et labellisés par une organisation indépendante habilitée. Il y a actuellement trois certifications distinctes pour les luminaires destinés à être utilisés en zones explosibles.

– La certification nord-américaine:
HAZLOC est la norme équivalente à la directive ATEX pour les États-Unis. Cette norme est établie par l’organisme officiel gérant la santé et la sécurité au travail (the Occupational Safety and Health Administration). Elle définit et classifie les zones à risques telles que les atmosphères explosibles. Elle vise en particulier à contrôler les risques d’explosion dans certains environnements.
Elle comprend deux volets:
– Les tests et l’évaluation des équipements utilisés,
– L’inspection des zones concernées (locaux, usines…)
En Amérique du Nord, tous les équipements électriques doivent être homologués et certifiés comme suit:
• Aux Etats-Unis, par un laboratoire de test reconnu nationalement (NRTL) et agréé par l’OSHA.
• Au Canada, par un organisme de certification agréé par le Conseil Canadien des Normes (CCN).
• La certification doit figurer sur le luminaire sous la forme d’un marquage ou d’un label spécifique indiquant l’organisme de certification, un simple certificat ou une déclaration de conformité n’étant pas suffisants.
L’organisme de certification ayant délivré la certification a l’obligation de controler le lieu de fabrication (les locaux où les luminaires sont fabriqués et étiquetés) au moins quatre fois par an. Ceci est valable quel que soit l’organisme de certification, et chaque organisme doit effectuer ses propres audits. Cela fonctionne differemment pour les certificats ATEX et IECEx, pour lesquels le fabricant peut obtenir des certifications émises par différents organismes agrées, mais pour lesquelles l’audit est réalisé par un seul de ces organismes.

En Amérique du Nord, les zones à risques étaient traditionnement définies et répertoriées par une association de classes et de divisions. Cependant aux États-Unis comme au Canada, la certification des zones à risques pour l’équipement électrique est en suspens et évolue peu à peu vers un système fondé sur des zones. Il existe maintenant un système de classification internationale en 3 zones pour les équipements utilisés dans des zones à risques:
• Zone 0 – Emplacement où une atmosphère explosible consistant en un mélange avec l’air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard est présente en permanence, pendant de longues périodes ou fréquemment.
• Zone 1 – Emplacement où une atmosphère explosible consistant en un mélange avec l’air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard est susceptible de se présenter occasionnellement en fonctionnement normal.
• Zone 2 – Emplacement où une atmosphère explosible consistant en un mélange avec l’air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard n’est pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal ou, si elle se présente néanmoins, elle n’est que de courte durée.
Au Canada, toutes les nouvelles installations doivent utiliser cette classification en 3 zones. Les installations existantes ont la possibilité soit de continuer à utiliser le système des 2 divisions, soit d’opter pour un reclassement en utilisant le système des 3 zones.
Aux États-Unis, toutes les installations (nouvelles et existantes) peuvent soit continuer à utiliser le système traditionnel des divisions ou reclasser leurs produits en utilisant la classification en 3 zones.

La certification ATEX:
Les directives ATEX fixent les normes de sécurité minimales à respecter dans les zones à risques d’explosion, tant pour les employeurs et la sécurité des travailleurs que pour les fabricants d’équipements dans l’UE. En ce qui concerne l’employeur, il a la responsabilité de procéder à une évaluation du risque explosif dans les installations concernées et à prendre les mesures nécessaires pour éliminer ou réduire ce risque.
En ce qui concerne les fabricants, les équipements électriques installés dans les zones à risques doivent être conformes à la directive ATEX. La directive ATEX requiert un marquage ATEX des équipements contenant les principaux éléments suivants:
• Le marquage CE: – le marquage CE indique que votre équipement est conforme aux dispositions techniques applicables et aux exigences essentielles définies dans la ou les directives concernées.
• Obligations essentielles en matière de santé et de sécurité -L’annexe II de la directive ATEX exige le respect des principes de sécurité intégrée contre les explosions à partir de toutes les sources d’inflammation électriques et non électriques. Il est possible de remplir ces exigences en appliquant la norme européenne EN 60079.
• Certificat d’examen de type CE – Pour les équipements de catégorie 1 (électrique et mécanique) et de catégorie 2 (électrique), un organisme indépendant devra vérifier que l’équipement satisfait aux dispositions correspondantes de la directive ATEX afin d’obtenir un certificat d’examen de type CE. Pour les équipements de catégorie 3, un certificat d’examen de type CE n’est pas nécessaire, cependant, les fabricants doivent s’assurer que les produits sont conformes à la directive ATEX en respectant les exigences de conformité.
• Evaluation de la qualité:- Les installations de fabrication des équipements doivent subir un controle qualité défini par la norme EN13980 qui se traduit par la délivrance d’une notification d’assurance qualité de production (NAQ).

La certification IECEx:
L’IECEx établit des schémas d’évaluation de la conformité, qui permettent d’obtenir l’assurance que les équipements et les systèmes sont fabriqués et utilisés conformément aux normes internationales de sécurité. Le schéma de certificacion IECEx est conçu pour faciliter la commercialisation internationale de l’équipement électrique utilisé dans des zones à risques d’explosion (équipement Ex). Cette certification n’est pas obligatoire mais volontaire.