L’éclairage OLED est-il promis à un brillant avenir ?

Vous hésitez entre les lampes LED et les lampes fluorescentes compactes ? Préparez-vous à voir débarquer une nouvelle technologie qui va directement impacter sur le marché de d’éclairage, il s’agit de l’éclairage OLED.

oledDes progrès significatifs ont été réalisés ces dernières années en matière de technologie OLED. Tandis que l’éclairage LED (diodes électroluminescentes) utilise de petites sources lumineuses intenses, et produit une lumière qui ressemble à celles des ampoules traditionnelles, l’éclairage OLED (Organic Light Emitting Diode) est émis par des bases plates qui ont l’aspect d’un carré brillant ou d’un rectangle. Les éclairages de type OLED ont à présent une durée de vie assez longue qui leur permet d’être utilisés commercialement, et ils sont entrain d’arriver sur le marché. Une diode électroluminescente organique a une durée de vie d’environ 30 000 à 40 000 heures d’utilisation–un peu moins que les LEDs qui peuvent atteindre 50 000 heures, mais celle-ci est bien supérieur à un éclairage avec des tubes fluorescents.

Les panneaux OLED ne sont en général pas très lumineux, et ils peuvent être directement visibles à l’oeil nu sans risque d’éblouissement, sans avoir à rajouter des réflecteurs ou diffuseurs. Les OLEDs ont actuellement un cout de fabrication élevé, mais celui-ci devrait commencer à baisser et les applications résidentielles et commerciales vont commencer à se multiplier. Les lampes LED et OLED coexisteront en raison d’ avantages techniques différents.

L’efficacité énergétique des OLED est bien sûr à mettre en avant, mais un énorme avantage des OLEDs est qu’elles devraient donner lieu à de nouveaux usages, et permettre d’utiliser la lumière d’une façon nouvelle. Créé par un universitaire italien, une société italienne propose ainsi un puit de lumière artificielle qui offre l’illusion d’un plein soleil dans un ciel bleu. Ce luminaire conçu avec des panneaux OLED est conçu pour des pièces sans ouverture pour recréer une lumière presque naturelle. Son inventeur pense que son luminaire pourra permettre la construction d’immeubles sous-terrain, des « earthscrapers », par opposition aux « skyscrapers ».