Les LED attireraient-elles moins d’insectes que les ampoules conventionnelles ?

De nouvelles recherches scientifiques de l’Université de Bristol* ont révélé que les ampoules LED sont beaucoup moins attrayantes pour les insectes que les ampoules à incandescence traditionnelles.

L’étude, qui a été financée par le Natural Environment Research Council et le fabricant anglais Integral LED, a utilisé sur 18 sites au sud-ouest de l’Angleterre, des pièges à insectes éclairés, soit par des LED (de 2.700 et 5.000 K), soit par des ampoules à incandescence ou des ampoules fluorescentes. Plus de 4 000 insectes différents ont été identifiés. Les insectes attirés par les diverses sources de lumière ont ensuite été classés par catégorie et les résultats compilés. Les résultats ont montré que les LED ont attiré environ un quart des insectes attirés par les lampes à incandescence, et la moitié de ceux attirés par les lampes fluorescentes compactes.

« En particulier, en ce qui concerne les mouches piqueuses et moucherons du genre Culicoides, 80% ont été attirés par la lampe à incandescence, 15% par la lampe compacte fluorescente et seulement 2-3% par chacune des deux lampes à LED », selon les résultats de l’étude. Pour les scientifiques, ce résultat est inattendu étant donné que la vision des insectes est très courte et qu’ils doivent donc s’efforcer pour détecter les ondes plus longues des lumières chaudes.

 

Pourquoi alors les mouches piqueuses ont-elles été plus attirées par les lampes traditionnelles ?

« Nous avons été surpris par le nombre de mouches piqueuses attirés par les ampoules à incandescence traditionnelles », a déclaré le chercheur Dr Andy Wakefield. « Nous ne connaissons pas la raison, mais nous savons que certains insectes utilisent des signaux thermiques pour trouver des hôtes à sang chaud dans l’obscurité, alors peut-être sont-ils attirés par la chaleur dégagée par l’ampoule à incandescence. »

L’hypothèse faite est donc que les mouches ont été attirées par la chaleur des ampoules les moins efficientes, qu’elles assimilent à la chaleur du corps. Les LED blanches de température chaude ou froide ont eu des résultats similaires, mais les lumières blanches froides ont en général attiré un peu moins d’insectes.

Cette nouvelle étude de l’Université de Bristol suggère donc que l’éclairage LED peut effectivement faire encore davantage que limiter les couts énergétiques. On pourrait ainsi extrapoler que le passage à l’éclairage LED pourrait réduire massivement le nombre de piqûres d’insectes. Les résultats sont assez marqués et suggèrent que si nous passions systématiquement aux lampes à LED, nous pourrions être beaucoup moins piqués par les insectes en été.

L’équipe a entrepris de nouvelles recherches sur d’autres mouches piqueuses attirées par la chaleur, y compris sur les moustiques porteurs de maladies telles que le paludisme et le virus Zika.

*« Experimentally comparing the attractiveness of domestic lights to insects: Do LEDs attract fewer insects than conventional light types? »