Comment l’éclairage affecte nos emotions et notre comportement.

vitraLes chercheurs en neuroscience s’interrogent de plus en plus sur l’influence de la lumière et de l’éclairage, en particulier les niveaux d’éclairement et température de couleur, sur nos émotions et in fine sur nos comportements.

On pense depuis toujours que le manque de luminosité et le mauvais temps peuvent nous faire broyer du noir mais des études récentes menées par des chercheurs nord-américains ont plutôt démontré que plus le niveau d’éclairement est important, plus il peut intensifier nos émotions qu’elles soient positives ou négatives et qu’inversement une plus faible luminosité tempère notre réactivité. Ainsi contrairement aux idées reçues une personne sujette à un état dépressif verrait son humeur dépressive accrue par une journée très ensoleillée et donc très lumineuse.

Cette corrélation observée peut être rapprochée des effets mesurés des différentes couleurs de lumière et peuvent être exploités dans tous les domaines d’activité.

Des chercheurs de l’université de liège ont ainsi mesuré l’impact sur notre cerveau d’une alternance de lumières bleues et vertes montrant que la lumière bleue, plus que la verte, stimulait et renforçait les connections entre des zones du cerveau impliquées dans le traitement des émotions et du langage.

Nous serions donc tout aussi sensibles que les plantes en quelque sorte qui réagissent à la qualité de la lumière et peuvent pousser plus ou moins selon l’intensité et la couleur du flot lumineux reçu.

Ces corrélations ont des applications concrètes dans les centres de soin et les hopitaux, où l’éclairage est de plus en plus pris en compte pour améliorer le bien-être des patients, réduire le stress et l’angoisse liés au fait de se trouver dans un environnement hospitalier. Les effets connus de la luminothérapie qui utilise certaines couleurs comme le bleu du ciel sont également utilisés pour soulager le stress généré par certains protocoles comme le scanner ou la radiographie en créant un environnement plus ludique et réconfortant pour les enfants.

En matière d’éducation, l’éclairage des salles de cours par son niveau d’éclairement et sa température de couleur doit lui aussi contribuer à favoriser le confort visuel des étudiants en facilitant leur apprentissage et leur concentration.

Ces corrélations trouvent également des applications dans le domaine marketing avec un impact visant à influencer le comportement des consommateurs. Les boutiques proposant des produits chargés d’émotion tels que les bijoux priviligieront logiquement un niveau d’éclairement élevé en jouant sur l’intensité de la lumière pour accroitre l’intensité de l’émotion.

Les chercheurs belges suggèrent que l’on pourrait introduire l’utilisation d’un éclairage reproduisant temporairement la lumière bleue du ciel matinal dans les maisons comme sur les lieux de travail afin d’optimiser l’éclairage non seulement en terme de vision mais également afin de réguler notre horloge biologique, et favoriser notre bien être.