L’éclairage des cabines de peinture

cabina-pinturaL’éclairage d’une cabine de peinture est sans aucun doute un des points critiques à prendre en compte lors de la conception d’une cabine de peinture. Il y a en effet peu d’aspects aussi importants que l’éclairage pour assurer une peinture de qualité que l’éclairage. Le type d’éclairage utilisé, la qualité des lampes elles-mêmes, la température de couleur des ampoules et la façon dont les luminaires sont positionnés à l’intérieur de la cabine peut affecter considérablement la perception des surfaces préparées et la couleur finie des peintures une fois qu’elles sont appliquées. De plus, le luminaire joue un rôle important pour la sécurité des cabines de peinture car les solvants, les peintures et les produits chimiques utilisés avec la cabine sont habituellement inflammables et dégagent des vapeurs et des gaz qui peuvent être enflammés lorsqu’ils sont exposés à une source d’inflammation, comme par exemple une ampoule chaude.

Les tubes fluorescents sont très populaires car ils produisent une très grande diffusion de la lumière, ce qui aide à éclairer uniformément les surfaces irrégulières des véhicules et donc à mieux révéler les imperfections de la surface à peindre. Les lampes fluorescentes sont également populaires car elles peuvent être utilisées dans une variété de températures de couleur, ce qui permet aux opérateurs des cabines de peinture de choisir des lampes en fonction de la façon dont elles imitent la couleur naturelle de la lumière du jour ou de la précision avec laquelle elles rendent la couleur des peintures utilisées.

Pour la plupart des applications d’éclairage de cabine de peinture, les opérateurs préfèrent une lampe fluorescente avec une température de couleur élevée et indice de rendu des couleurs élevé. L’indice de température de couleur d’une lampe indique où, dans le spectre lumineux, rayonne la majeure partie de la lumière. Une lampe à incandescence par exemple a une température de couleur d’environ 2700 Kelvin, qui est proche de l’extrémité rouge du spectre lumineux, d’où la couleur jaune ou orangée produite. Un tube fluorescent blanc naturel d’autre part a une température de couleur d’environ 5500-6000 Kelvin, produisant ainsi un flux lumineux plus proche du milieu du spectre lumineux. Lorsque nous regardons des objets exposés sous ces différentes lampes, leurs couleurs apparaîtront différentes en raison des propriétés spectrales de la lumière produite par les lampes.

Une lampe à incandescence produisant un flux lumineux orienté vers le rouge du spectre lumineux aura tendance à reproduire les couleurs rouge, orange et jaune bien, mais rendra le bleu de façon insuffisante, de même que le vert et le blanc. Un tube fluorescent blanc naturel d’autre part produit une lumière proche du milieu du spectre lumineux et donc reproduira généralement toutes les couleurs assez bien, à quelques exceptions près. En raison de la façon dont une ampoule produit de la lumière, le spectre lumineux réellement produit peut varier considérablement. Bien qu’une lampe fluorescente puisse avoir une température de couleur allant jusqu’à ‘environ 6000k du spectre lumineux, cela ne signifie pas automatiquement qu’elle émette toutes les couleurs du spectre lumineux. Une lampe fluorescente peut être évaluée à 6500K, mais elle peut également être déficiente pour les tons de rouge, produisant une lumière un peu bleutée qui rend mal la vraie couleur rouge d’un objet. Dans ces cas, il est préférable de choisir une lampe qui est proche du milieu du spectre lumineux.

En conséquence, il est nécessaire de considérer également l’indice de rendu des couleurs d’une lampe. L’indice de rendu des couleurs nous indique comment une lampe rend les couleurs de son spectre. Les lampes à incandescence ont un CRI de 100 malgré leur mauvaise qualité de lumière car elles reproduisent très bien les couleurs de leur spectre. Ainsi, si nous choisissons une lumière de cabine de peinture fluorescente à la fois avec une température de couleur milieu de gamme et un CRI élevé, nous pouvons être raisonnablement assurés de produire une lumière de bonne qualité qui reproduira les couleurs avec précision. D’une manière générale, pour la lumière de cabine de peinture il est préférable de rechercher des lampes avec un indice de rendu de couleur d’au moins 80 et une température de couleur dans la gamme 5500-6000K.

Le positionnement des lampes dans la cabine de peinture joue également un rôle critique dans la façon dont l’espace de travail sera effectivement éclairé. Étant donné que les lampes fluorescentes sont en général de forme allongée et fines, les disposer autour de la cabine verticalement peut rendre difficile l’éclairage efficace de l’espace de travail. Avec les lampes disposées verticalement, il arrive que les opérateurs de la cabine de peinture bloquent la majeure partie du flux lumineux en se déplaçant devant la source lumineuse. Les luminaires d’une cabine de peinture fluorescente sont mieux positionnés horizontalement, ce qui permet à plus de leur lumière de rayonner sur la surface de travail, même lorsqu’un objet est en face de l’appareil. Une autre bonne pratique consiste à placer les luminaires dans les coins supérieurs de la cabine plutôt que directement au plafond, fournissant ainsi un éclairage maximum avec moins de potentiel pour donner lieu à de l’ombre.

Plus important que tout, l’éclairage qui sera installé dans la cabine doit être approuvé pour une utilisation dans des endroits dangereux. La nature des matériaux utilisés et le type de travaux effectués confèrent aux cabines de peinture des besoins spécifiques, ce qui signifie que l’éclairage doit être approuvé pour une exposition régulière aux gaz et aux vapeurs inflammables ou explosifs.

vitraAirfal propose le luminaire Vitra, un luminaire fluorescent antidéflagrant avec une enveloppe constituée d’un tube de verre borosilicate trempé et d’embouts en aluminium. Il offre une grande résistance thermique et chimique et est adapté à une utilisation dans les cabines de peinture.